devis mutuelle chirurgie aux frais réels

Mutuelle chirurgie : remboursement des dépassements d’honoraires aux frais réels à l’issue des opérations chirurgicales réparatrices optiques, dentaires, etc.

mutuelle dépassement d'honoraires chirurgie

La meilleure mutuelle pour chirurgies permet le remboursement des dépassements d'honoraires des chirurgiens du secteur 2 même suite aux opérations esthétiques à but réparateur ; et ce, au plus près des frais réels grâce à des taux compris entre 250 et 450 % du tarif de base de la sécurité sociale (BRSS).

Ce genre de mutuelle rembourse aussi les dépassements d'honoraires des anesthésistes et l'ensemble des praticiens qui interviennent pendant et après l'opération à partir de 200 %. Il permet aussi une prise en charge à des taux qui vont jusqu'à 500% pour les frais liés aux actes opératoires (bilan, forfait journalier, rééducation, etc.).

Les bonnes mutuelles remboursent également les opérations réfractives et dentaires, sans oublier la prise en charge aux frais réels la chambre particulière avec des forfaits élevés de l'ordre de 120 €/jour et laisse 0 € de reste à charge.

Le comparateur de mutuelles permet aussi de découvrir toutes les mutuelles partenaires aux garanties qui remboursent intégralement les dépassements d'honoraires des autres types de chirurgies, ou presque, comme celles de la cataracte, des genoux et autres interventions plus répondues.

Mutuelle dépassements d’honoraires en chirurgie : comment le remboursement aux frais réels est obtenu après une opération du secteur 2 ?

Une bonne mutuelle aux frais réels pour la chirurgie rembourse l'ensemble des dépassements d'honoraires des chirurgiens, anesthésistes et infirmiers exerçant au secteur 1 et 2. Cela implique qu'elle prend en charge les coûts opératoires à un taux minimum de 250 %, vu que :

  • Plus de 70 % des chirurgiens pratiquent des tarifs libres dépassant de 60 % les tarifs de base de la sécurité sociale. C'est aussi le cas avec les anesthésistes et les auxiliaires médicaux effectuant la rééducation post-opératoire.
  • Les chirurgies dans les cliniques spécialisées coûtent plus du double que dans les hôpitaux publics.

Ainsi, pour obtenir un remboursement quasi-intégral des dépassements d'honoraires, l'assuré a besoin de vérifier 3 éléments avant de choisir sa mutuelle santé :

  • La présence de la mention « frais réels » sur le tableau de garanties à la case du « forfait hospitalier journalier » et les soins pré et postopératoire.
  • Les conditions générales du contrat pour s'assurer s'ils existent un partenariat avec des cliniques ou des chirurgiens qui permettent de diminuer les dépassements d'honoraires pratiqués
  • La proposition de forfaits élevés ou additionnels afin de rembourser les chirurgies de convenance comme celles des yeux pour traiter la myopie au laser ou d'implantologie dentaire.

En supplément de ces 3 points, il est important de savoir calculer le taux nécessaire en cas de dépassements d'honoraires élevés d'un chirurgien renommé ; et ce, pour mieux ajuster le choix de la mutuelle et savoir quel niveau de garantie est le bon. L'exemple suivant est à suivre :

Une appendicectomie avec toilette péritonéale a un tarif de base de 277,22 € alors que le chirurgien facture 693 €. Ainsi, le calcul à réaliser pour connaitre le taux de remboursement nécessaire pour éviter les restes à charge est :
(Frais réel de l'opération ÷ Tarif de base) x 100 => (693 ÷ 277,22) x 100 = 6 – 277,22 € = 249,9 %
Dans ce cas, 250 % est le meilleur taux pour rembourser aux frais réels le chirurgien qui perçoit des dépassements d'honoraires.

Ce calcul est aussi valable pour savoir quel est le taux idéal pour rembourser tous les autres intervenants durant l'opération et après (anesthésiste, infirmier, rééducateur, etc.).

Mutuelle chirurgie et dépassements d'honoraires en clinique : comment le remboursement du chirurgien et de ses assistants peut-il être aux frais réels ?

Etre remboursé par la mutualité pour l'intégralité des frais de chirurgiens, ses dépassements tarifaires effectués et ceux de l'anesthésiste implique le respect de certaines astuces :

  • Préférer l'hôpital, ou une clinique conventionnée : dans ces établissements, les dépassements d'honoraires liés aux chirurgies sont peu élevés ; cela permet de recourir à la mutuelle pour mieux rembourser les frais de confort (chambre individuelle, lit accompagnant, télé, etc.).
  • Demander plusieurs devis de chirurgiens et d'anesthésistes : les tarifs des praticiens varient selon leurs notoriétés et lieux d'exercices (grandes villes, régions rurales, hôpitaux publics ou privés).
    Il est aussi possible de négocier les prix pour les rapprocher des TC (tarifs de conventions) du régime de base.
  • Prendre l'initiative de demander quel est le tarif de base de l'opération : cela permet de savoir si la majoration des honoraires du chirurgien est légitime ou excessive. Il est aussi bon de tenir en compte que le « remboursement santé de la chirurgie » par la mutuelle et la sécurité sociale ne s'effectue pas selon des TC fixes comme pour le reste des frais médicaux (consultation de médecin, soins dentaires, etc.) ; ils changent selon la partie opérée du corps et la gravité de l'intervention.

« Mutuelles-Comparateur.fr » vous permet de comparer les couvertures santé selon 3 critères susmentionnés et bien d'autres, pour vous aider à découvrir une mutuelle chirurgie remboursant les majorations des honoraires aux frais réels.

Mutuelle chirurgie : ses remboursements complets pour les dépassements d’honoraires concernent-ils les assurés seniors plus que les autres et pourquoi ?

Les seniors sont les plus concernés par les remboursements d'une mutuelle chirurgicale couvrent les dépassements d'honoraires aux frais réels. En effet, ils sont plus enclins d'être opérés suite aux accidents cardiaques, cérébraux ou domestiques. De plus, les poses des prothèses osseuses (fémurs, rotules, etc.) sont devenues fréquentes pour éviter les pertes de mobilité et les douleurs causées par certaines maladies liées à l'âge (arthrose, rhumatisme, etc.).

Dans ce contexte, les frais réels des chirurgies orthopédiques et traumatologiques sont bien remboursés par les mutuelles avec des taux et des plafonds élevés pour couvrir les coûts des prothèses articulaires, des appareillages médicaux (béquilles, chaise roulante, etc.) et les rééducations postopératoires.

Par ailleurs, les seniors sont de plus en plus séduits par la pratique d'activités professionnelles après la retraite et se convertissent en travailleurs non-salariés. Ils s'exposent à des risques physiques évités par les ainés de la génération précédente. De ce fait, les fractures et les traumatismes qui induisent à des chirurgies urgentes sont plus fréquents.

A partir de 60 ans, ayez le réflexe de comparer en ligne les offres des assureurs afin de trouver une mutuelle adaptée aux situations les plus difficiles, même celle d'une chirurgie à haut risque.

Article mis à jour le 18/07/2022 | Par Mutuelles-comparateur.fr


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.9 sur 5 / note basée sur 24 avis