Remboursement implant cochléaire : que proposent la sécurité sociale et les mutuelles santé et est-ce suffisant ?

Remboursement implant cochléaire par sécu et mutuelle

Le remboursement de l'implant cochléaire et de ses accessoires (piles, processeurs, etc.) reste partiel par la sécurité sociale même avec une prise en charge à 100% (si le médecin traitant l'impose).

La mutuelle ou l'assurance santé du malentendant peut améliorer la prise en charge du prix de l'implant cochléaire supérieur à 20000 € pour un dispositif unilatéral et ses accessoires par de bons niveaux de garanties dédiées à l'audition, la chirurgie et des plafonds élevés spéciaux pour les appareillages médicaux et leurs entretiens.

Faire un comparatif mutuelles en ligne est ainsi nécessaire pour trouver l'assureur qui couvre bien les frais liés à l'ouïe tels ceux de l'implant auditif invisible.

Dans ce qui suit, « Mutuelles-Comparateur.fr » donne plus de précisions sur ce sujet qui intéresse les malentendants ; en particulier ceux atteints d’une surdité sévère prise en charge par la sécurité sociale.

devis remboursement implant cochléaire

Remboursement implant cochléaire : une nécessité que la mutuelle et la sécurité sociale rendent accessible

La prise en charge de l'implant cochléaire par la sécurité sociale est fixée à 100 % d'un tarif de base maximum de 16000 euros pour la partie greffée et 6000 euros pour son processeur. Ce remboursement d'implant cochléaire comprend aussi 120 €/an pour les piles ou 600 € pour un chargeur et une batterie.

De plus, la sécurité sociale rembourse uniquement les implants cochléaires et leurs accessoires appartenant à la liste des produits et prestations remboursables (LPP) et ayant des prix de vente limites identiques aux tarifs de base. Elle impose aussi que l'opération pour greffer le dispositif soit réalisée dans l'un des établissements autorisés et listés par ses services ; dans le cas contraire, elle n'effectue aucun remboursement.

Cela dit, le remboursement de la CPAM est insuffisant face au prix total d'un implant cochléaire qui est de 45 000 € en moyenne pour l'achat de l'appareil, ses accessoires, les bilans pré-opératoires, la greffe, le séjour à l'hôpital et les 3 à 6 mois de rééducation.

Le prix de l’implant auditif peut être gonflé par d’autres frais laissés à la charge du malentendant et de sa mutuelle audition. Cette dernière est indispensable pour couvrir la majeure partie des dépenses et éviter à l’assuré un impact néfaste sur ses finances. Pour cela, la couverture complémentaire santé englobe dans ses garanties une bonne prise en charge de :

  • la chirurgie : une partie de l’implant est greffée chirurgicalement et de façon définitive au crâne ; la mutuelle rembourse la pose de l’implant cochléaire jusqu’à 600 % afin de couvrir les dépassements d’honoraires.
  • l'hospitalisation postopératoire : le remboursement de 2 à 10 jours à l'hôpital après la greffe d'un implant cochléaire est une nécessité ; le mieux est qu'il soit aux frais réels pour le forfait journalier et de 100 à 120 €/jour pour la chambre individuelle.
  • les accessoires de l’implant cochléaire : les pilles, processeurs, batteries et chargeurs sont renouvelables et une dépense mensuelle de 250 € à 300 € est à prévoir par la mutuelle ou l’assurance santé qui rembourse l’implant cochléaire.
  • la rééducation : après l’opération, une adaptation d’au moins 3 mois est nécessaire auprès d’un orthophoniste. D’autres mini-rééducations sont à prévoir à chaque modification importante des composantes externes de l’implant (notamment le processeur), vu que le paramétrage est à refaire.
    Dans ce cas, un bon remboursement de l'orthophonie est à prévoir dans les garanties de la mutuelle santé.
  • l'ensemble des consultations postopératoires : les visites de l’oto-rhino en premier temps, puis de l’orthophoniste pour un meilleur apprentissage du langage parlé et de l’écoute.
  • l’hospitalisation en neuropsychiatrie : cela est parfois utile vu les effets secondaires de l’appareil connecté en permanence à l’oreille interne et aux nerfs responsables de l’audition.

Ainsi, des caractéristiques semblables à celles d’une mutuelle aux frais réels sont requises pour rembourser l’ensemble des dépenses médicales relatives à l’implantation de l’appareil cochléaire.

D’ailleurs, il est conseillé de faire des devis sur « Mutuelles-Comparateur.fr » et de choisir une compagnie capable d'assurer un niveau de remboursement élevé. Aussi, l’augmentation progressive des niveaux de garantie est à prendre en compte lors du choix.

Par ailleurs, la sécurité sociale supporte la prise en charge du renouvellement du processeur tous les 5 ans toute au long de la vie de l'appareil auditif greffé et sans lequel, l'assuré devient sourd.

Dans ce contexte, la CPAM relègue le remboursement d'une partie du coût des consommables comme les piles et les batteries ayant une vie limitée à 2 ans ; d'où, la nécessité d'une bonne mutuelle auditive.

A savoir aussi, les aides des associations spécialisées sont requises. Elles prennent la relève dès que les forfaits annuels de l'assurance maladie et de la mutuelle sont atteints.

Ainsi, il est vivement conseillé de s'adresser aux organismes associatifs avant de procéder à l'opération chirurgicale afin d'être sûr d'avoir un soutien financier après la pose de l'implant auditif.

Dans certains cas, le dispositif greffé peut être sans effet positif sur l'ouïe ou devient gênant (cas de rejet). Pour cela, le prix de l'ablation de l'appareil cochléaire est pris en charge par la sécurité sociale sur la base de 169,45 € et la mutuelle suit dans la limite de ses taux de remboursement.

Remboursement implant cochléaire : toute la vie du malentendant en dépend-elle ?

Etre remboursé par le régime de base et la mutuelle santé, encourage le malentendant à se faire greffer un implant cochléaire et à suivre les rééducations successives à vie.

Cependant, il est primordial que la prise en charge de la sécurité sociale soit continue : la moindre composante défaillante du dispositif induit à une surdité totale jusqu'à sa réparation ou son remplacement. D'un autre côté, l'âge auquel le remboursement est accordé a une importance cruciale sur l'avenir de celui qui va subir l'implantation du dispositif cochléaire. Le témoignage en vidéo le démontre :

L'enregistrement est celui d'une jeune femme sourde et muette qui démontre le résultat limité de l'implant greffé à ses 8 ans d'âge. Elle relate aussi la réussite totale du même procédé avec son frère qui a été opéré à son deuxième anniversaire. Il est clair que plus la personne est implantée jeune, plus elle profite d'une ouïe normale et performante.

Aux USA, une étude effectuée par les 2 universités « Johns Hopkins University » et « University of California-San Diego » auprès des personnes nées sourdes démontre que la greffe d’un implant auditif permet de faire une économie estimée à plus de 44 milles euros sur toute une vie. Cela s’explique par une plus grande accessibilité au monde professionnel pour le malentendant et l’atténuation des effets négatifs de son handicap.

Par ailleurs, les parents d'un bébé né avec une cécité auditive ont intérêt à choisir une couverture santé complémentaire qui rembourse une bonne partie du prix payé pour des implants auditifs cochléaires. Cela peut contribuer à améliorer l'avenir de l'enfant.

Remboursement du prix de l'implant cochléaire : pourquoi est-il plus avantageux qu'un coût de greffe très bas à l'étranger ?

Le prix total d'un implant cochléaire en France est bien supérieur à celui proposé dans d'autres pays propices au tourisme médical.
Toutefois, il est préférable d'être opéré en France, vu que :

  • le prix de l'implant est bien remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles santé laissant peu de reste à charge
  • la garantie d'obtenir un appareil de qualité conforme aux normes de sécurité médicale
  • la possibilité de profiter d'un temps d'essai plus prolongé qu'à l'étranger.

De plus, le prix de l'implant cochléaire greffé hors de la France est supporté uniquement par le patient, vu le refus de l'assurance maladie de rembourser les appareillages médicaux acquis en dehors de l'union Européenne.

Toutefois, face aux coûts élevés de l'implant cochléaires, ses piles et accessoires, 7 chercheurs de l'université de « Princeton » travaillent sur l'impression 3D de cet appareil médical dans le but de rendre le « greffon auditif artificiel » accessible aux plus démunis.

Les prix prévus annoncés varient de 2000 à 3000 €. De plus, plusieurs associations tendent à négocier des contrats d'assurances pour couvrir frais des implants cochléaires en cas de casse ou d'avarie ; en attendant, il vaut mieux prévoir une bonne mutuelle pour être bien remboursé.

Article mis à jour le 17/09/2021 | Par Mutuelles-comparateur.fr


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.4 sur 5 / note basé sur 38 avis